TAP bloc Bilio par le Dr Pavel ANTCHEV du 7 janvier 2010

Pour Transversus Abdominis Plane block. Cette technique d’anesthésie locorégionale est mise valeur depuis quelques temps. Quelles sont ses indications et ses limites ? Quel recul en 2010 ? Quand peut-on la préconiser ? Le Dr Antchev a étudié la question pour nous.

Il s’agit d’un bloc concernant les nerfs équivalents intercostaux D10 à L1, par infiltration du Triangle de Petit, qui est un espace peu vasculaire situé au dessus du sommet de la crête iliaque, entre les muscles transverse de l’abdomen et oblique interne. Cet espace est facilement palpable. Il peut être infiltré après le passage de deux ressauts avec une aiguille à biseau court. Il est aussi facilement identifiable par échographie.

Sa durée d’action peut aller jusqu’à 24 heures. Il doit être bilatéral et nécessite des volumes importants d’anesthésique local (2 fois 20 ml).

Ses indications sont les chirurgies nécessitant une incision dans ces territoires métamériques : stomie, incision sous-ombilicale, césarienne...

Discussion :

- Peu de recul quant à sa morbidité. On rapporte une ponction hépatique dans la littérature. De source bien informé, un cas non publié de convulsion après une césarienne a également été rapporté (dans un hôpital du sud parisien où nous avons quelques relations...). Le volume élevé nécessaire d’anesthésique local peut expliquer cette complication.
- Quelle place lui donner dans notre institution, où la pratique des infiltrations chirurgicale est de pratique courante ? Une technique de rattrapage, assurément, après un "oubli" chirurgical ou une contre-indication locale (pour une stomie par exemple).
- Le calcul des doses toxiques doit être systématique. Pas de Naropéïne 7,5 mg/ml ni de Chirocaïne 5 mg/ml
- La technique de repérage par échographie semble plus sécurisante. Cette technique sera à considérer lorsque nous disposerons de l’échographe.