Rémifentanil en AIVOC Par le Dr C Jayr et Mme C Penot

Le rémifentanil est un agoniste morphinique puissant rapidement métabolisé. Par ses propriétés, il démasque aussi le phénomène d’hyperalgésie morphinique. Connait-on toutes les applications du Rémifentanil ? Une revue de son mode d’action, son intérêt pratique ainsi que son maniement par anesthésie intraveineuse à objectif de concentration vous sont rappelés par Christian JAYR , Chef de service Anesthésie Réanimation du Centre AntiCancéreux de St Cloud et Catherine PENOT, Infirmière anesthésiste à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif.

Sans reprendre les notions bien connues, voici quelques points que j’ai relevés :
- C’est le métabolisme du radical méthyl-ester par les estérases plasmatiques qui lui confère cette propriété si spécifique : une demi-vie d’élimination contextuelle constante de l’ordre de 3 minutes.
- Plutôt que 30 minutes, le relais analgésique par la morphine doit être pris 45-60 minutes avant le réveil. La posologie est alors moindre que dans les études initiales : 0,15 à 0,2 mg/kg.
- Une anticipation de la titration permet de consommer moins de morphine au total. Et un mg de morphine épargné, c’est 0,9% de nausées et 0,3% de vomissement en moins, selon une relation linéaire calculée dans la métaanalyse d’E. Marret parue en 2005.
- L’hyperalgésie a été retrouvée dans des publications : la consommation de morphine est majorée si des doses élevées de rémifentanil sont utilisées. Cette consommation est réduite lorsque l’on administre de la kétamine.
- L’intétêt du BIS est évident pour C Jayr. Cependant, P Blanié nous rappelle que le débat n’est pas tranché : il est mis en défaut pour prévenir la mémorisation peropératoire, et il reflète mal l’analgésie.
- Le rémifentanil en AIVOC en ventilation spontanée est de pratique courante à l’IGR et cette technique semble satisfaisante.

Voici l’enregistrement de l’intervention de C. Jayr.

Pour l’intervention de C Penot, suivez ce lien.

Les questions sont regroupées sur la dernière diapo de l’intervention de C Penot : soyez patient lors du chargement de la diapositive.