complications neurologiques des anesthésies périmédullaires staff du mardi 19 avril 2011

le registre d’accidents neurologiques en maternité a été ouvert il y a deux ans

voici les événements survenus pendant ce laps de temps

les brèches duremériennes seront abordées par Hélène Nougue, ainsi que le protocole en cours.

les événements ayant nécessité une intervention neurologique voire des examens complémentaires seront détaillés par Envel Jaouën

les protocole en vigueur seront remis à jours et réciproquement

Hélène Nougué a effectué une revue de la littérature exhaustive sur les céphalées post-brèche duremériennes, notamment les récentes études nordiques, il faut retenir leur taux de CPPD de 1% et leur prise en charge.
notre taux propre est de 0,278 % sur une période de 2 ans et 7900 anesthésies rachidiennes .
notre protocole est à faire évoluer au plan information et au niveau du suivi des patients , à domicile par des appels tétéphoniques systématiques.

les complications neurologiques hors CPPD sont rares de l’ordre de 0,15 % ; un protocole établi en 2010 permet de gagner du temps sur le diagnostic en faisant intervenir en première ligne les neurologues.
cela a permis également de faire évoluer les relations entre les deux spécialités.

toutes ces complications sont à enregistrer dans un registre situé en SSPI

Registre à double entrée il permet de recueillir d’un côté toutes les complicatioons et leurs prise en charge et de l’autre côté de noter toutes les CPPD et la PEC dont les blood-patchs.