Accouchement prévu le 4/10/2009

Staff du 27/08/09 et du 03/09/2009

Présents le 27/08 : CJ, HS, JCC, SRK, NE et le 03/09 : PB, FDH, NE, NT, FB

Anesthésiste de la consultation : Dr ELLEUCH le 21/08/09

Antécédents

- Suspicion de Myopathie congénitale ou de myasthénie frustre suivi à la Pitié par le Dr Jacquette et le Pr Bruno Eymard (Institut de myologie), encore non étiquetté en 2009.
- G2P1 - 1 FCS
- Allergie au Latex

Traitement

Fer

Histoire de la maladie

Faiblesse musculaire des ceintures et raideur rachidienne

Grossesse actuelle

Grossesse de déroulement normal

Placenta antérieur haut - Biométries normales

Accouchement prévu par voie basse.

Critères d’intubation

Mallampati 1

Problème soulevé

Myopathie ou myasthénie paucisymptomatique : conduite à tenir pour l’AVB ou une AG

Actions réalisées

Contacts avec le Dr Jacquette, le Pr Bruno Eymard (Institut de myologie de la Pitié) et le Pr Frédéric Mercier (CHU Antoine Béclère).
[(Référent : Pierre Blanié)]

Action à réaliser

A présenter au staff de GHR du 11/09 pour information et confirmation de la voie d’accouchement.
[(Référent : Envel Jaouen)]

Proposition de conduite tenir

- Péridurale conseillée pour AVB. En cas d’insuffisance analgésique éviter les bolus de lidocaïne ; priviégier les bolus de PCEA avec Clonidine. Un bolus jocker de 0,5 mg de Néostigmine n’est pas contre indiqué.

- Prévenir les pédiatres à l’arrivée en salle de travail

- En cas de nécessité d’AG :

  • éviction de prudence des Curares et des Hallogénés
  • proposition d’une inductionen séquence rapide avec Propofol 2,5 à 3mg/kg et Rémifentanyl 3 à 4 micg/kg, précédé d’Atropine 0,5 à 0,25 mg IVD pour diminuer le risque de bradycardie foetale.
  • en cas de complication de type laryngo-spasme, une curasition par Célocurine 20-30 mg peut être employée (utilisé seul ce produit ne déclenche pas d’hyperthermie maligne).
  • en cas de nécessité chirugicale une curarisation sous monitoring et à petite dose n’est pas formellement contre indiqué (par exemple par 5 mg de Tracrium).
  • entretien sous entropie, N2O et Propofol itératif ou seringue électrique ou AIVOC ; relais Rémifentanil par Sufentanil.

- Prévenir les pédiatres du risque de myopathie néonatale et en cas d’AG, du surisque de sédation +/- dépression et bradycardie morphinique.